Institutionnel

Le PGDR

Programme de Pós-grade en Développement Rural (PGDR), Domaine Interdisciplinaire dans la CAPES (CA Inter).


Le programme de pós-grade en Développement Rural (PGDR) a commencé ces activités en 1999 avec le Master en Développement Rural et, en 2003 avec le Doctorat en Développement Rural Doctorat. Le PGDR est lié à la Faculté des Sciences Économiques de l´Université Fédérale de Rio Grande do Sul (UFRGS). Bien que ce soit un nouveau programme, le PGDR est l´héritier d´une longue tradition d’études sur le milieu rural et l´agriculture à UFRGS. Sa création surgit à partir de la substitution et de l´ampliation du Master en Économie Rura/ CPGER (crée en 1963, dans le cadre le la coopération MEC – USAID), dont le siège est le Centre d´Études et des Recherches Économiques (IEPE/FCE/UFRGS) à Porto Alegre/ Brésil.
Le PGDR possède le concept six (6) dans l'évaluation de la Commission du Domaine Interdisciplinaire de CAPES (Ministère de l'Éducation Nationale).

Le programme se définit comme multidisciplinaire puisqu´il comprend certains questionnements et thèmes de recherches que ont besoin d´approches que transcendent les frontières disciplinaires, c´est le cas des dynamiques sociales, économiques, culturelles et environnementales qu'affectent les populations, les ressources et le milieu rural. Dans ce sens, le PGDR conçoit le développement rural comme un processus résultant des actions articulées, que visent à induire des changements socio-économiques et environnementaux dans le cadre de l´espace rural pour l´amélioration du bien-être des populations rurales.

Le PGDR prétends former professionnels, au niveau de la maîtrise et de doctorat, que soient capables d´intervenir dans l´enseignement, dans la recherche académique et dans les actions d´intervention grâce à la maîtrise des méthodes et concepts qui leurs permettront d´exécuter des projets et d´accomplir des activités de planification pour le compte du développement rural. 

 

Master et Doctorat

La structure scolaire de PGDR est organisée en disciplines semestrielles, obligatoires et facultatives (disciplines électives), communs au Master et au Doctorat. On distingue juste un domaine de concentration en Développement Rural, structuré en trois Axes de Recherche. En plus de cela, les professeurs, étudiants et les collaborateures de PGDR, particpent aux Groupes et aux Noyaux (núcleos) de recherche et les collaborateurs de PGDR, participent aux Groupes et aux Noyaux de recherche.

Dans le domaine de l´enseignement et de recherche, le PGDR agit dans les projets de coopérations nationales et internationales, comme le Doctorat Interinstitutional (DINTER) avec l´Institut Fédéral Technologique du Nord de Minas Gerais, le Programme de Coopération Académique (PROCAD/CAPES) et le Programme Supérieur en Agricultures Amazoniennes (PPGAA), de l´Université Fédérale de Pará (UFPA) et aussi avec le programme de Doctorat en Sociologie de l´Université du Cap-Vert.

Pour le diplôme de ’’graduação ‘’, les professeurs liés à PGDR, en plus de leur participation dans les disciplines de différentes formations de UFRGS, agissent dans les cours de Planification et de Gestion de Développement Rural (PLAGEDER), dans la modalité de l´enseignement à distance (EAD).

Spécialisation

SPÉCIALISATION EN DÉVELOPPEMENT RURAL (2014)

Charge horaire : 360 heures/cours
Période de realisation : août de 2014 à décembre 2015
Population et but : Les professionnels de niveau supérieur appartenant au personnel de EMATER/RS
Participants: groupe de 40 étudiants

Objectifs :

a) Offrir au professionnels choisis par Emater/RS, l´opportunité de perfectionner au niveau académique, la maîtrise de la formation supérieur, ainsi en viabilisant l´optimisation de la performance professionnelle et la consolidation de manières productives au niveau local et régional, centrés principalement dans l´agriculture familiale, dans la durabilité et dans la participation sociale.

b) Former des professionnels pour exercer comme agents de développement rural durable au niveau régional et territorial, avec les conditions d´identifier, examiner et disposer aux équipes expansionnistes un ensemble d´options sociales et organisationnelles, techniques et non-techniques compatibles avec les besoins des bénéficiaires et avec l´espace territorial où ceux-ci seront insérés.

SPÉCIALISATION EN DÉVELOPPEMENT RURAL ET EN AGRO-ÉCOLOGIE (2001)

Charge horaire : 360 heures/ cours
Période de réalisation : 2001

Équipes

Pour le PGDR, ce sont les personnes qui font le programme qui permettent l´inter-discipline. La coordination du programme, votée à tous les deux ans, est responsable par la gestion académique et administrative de PGDR, en cherchant toujours renforcer le caractère multidisciplinaire du même, en répondant au conseil de la formation supérieure.

Le programme compte sur un ensemble d´enseignants multidisciplinaires, avec des professeurs permanents et collaborateurs, ainsi comme des chercheurs collaborateurs, liés aux différentes unités de UFRGS et des autres institutions académiques

La diversité de l´origine et la formation des étudiants est d´une importance et désirée, de la caractéristique du programme, qu'occasionne une ampliation de l´interdisciplinarité aussi bien dans la formation de nos étudiants comme dans l´intervention de PGDR en recherche et l´extension.

On compte aussi sur une équipe technique d´assistance qui permet à PGDR d´agir dans différentes domaines de l´enseignement, de la recherche et de l´extension.

Échanges institutionnelles PGDR/UFRGS

1. Coopération Académique: université, réseaux et groupes de recherche

2. Autres Formations de l´insertion internationale

3. Coopération Académique Nationale

4. Partenaires institutionnels

DESCRIPTION:

 1. Coopération Académique: universités, réseaux et groupes de recherche

Programme CAPES-WAGENINGEN-HOLLANDE

Le PGDR a été sélectionné par le programme Capes-wagningen, par l´annonce 020/2006, pour des projets de coopérations et l´échange des professeurs et chercheurs pendant les années de 2007 et 2008. Le projet ‘ l´Hétérogénéité du Développement Rural : interface socio-technique, pratiques environnementales et processus politico-institutionnels dans une perspective comparée – Brésil et Hollande ’’ a comme objectif de stimuler la coopération et la formation des ressources humaines au niveau de la formation supérieure, la recherche, la production scientifique et la réalisation de l´ensemble des activités académiques.

À partir de 2007, ont commencé à être accomplis des missions de travail et d´études ( l´après-doctorat et le sandwich de doctorat), recherches et activités académiques du Brésil pour l´Hollande et vice-versa. Le projet est mené par le professeur Sergio Schneider, de PGDR et par le professeur Jan Douwe Van Der Ploeg, du Département de Sociologie Rurale de l´Université de Wageningen.

C´est important de souligner que le groupe de recherche en sociologie rural et de développement de l´Université de Wageningen / Hollande est parmi les plus remarquables et productifs dans le cadre des études rurales européennes de l´actualité, ayant grande influence dans le scénario académique, aussi bien dans le domaine politico-institutionnel. Ce sont intégré aussi l´équipe brésilienne par le PGDR les professeurs Jalcione Almeida, Fábio Kessler Dal SóGLIO, Marcelo Kunrath Silva et José Carlos Gomes dos Anjos, en plus des étudiants de doctorats.

Les professeurs Alberto Arce, Henk Renting, Paul Hebink et Henk Oostindie font partir de l´équipe de l´Hollande. Le Partenariat entre PGDR/UFRGS et l´Université de Wageningen a gagné l´impulsion à partir de la visite du professeur Van Der Ploeg, en 2005 et du changement fréquent des informations et des publications. Avec l´approbation de l´accord Capes/Wageningen, les perspectives d´approximation intellectuelle gagnent d´impulsion et les possibilités d´approfondir croissent, surtout, ceux ayant en vue les changements du domaine de recherche, les questions théoriques et dans la formation de ressources humaines.

Jusqu´à présent, sont déjà réalisés deux missions d´études, avec les étudiants de doctorats, e quatre missions de travail, avec les professeurs de PGDR. En mai 2009, la CAPES a renouvelé par une période de plus deux ans (2009-2011) l´appui à la coopération académique entre le PGDR et la Wageningen University – WUR.

Programme CAPES-UDELAR – Uruguai

Depuis septembre 2008, l´ accord CAPES – UDELAR a été mis en vigueur par le projet de recherche ‘Système de relations, intérêts en discussion et politiques publiques autour des biotechnologies au sud du Brésil et en Urugué : une étude comparée ’’, coordonnée par Jalcione Almeida – PGDR/UFRGS (jal@ufrgs.br) et Marta Chiappe – Faculté de l´Agronomie et de l´étude supérieure en Développement Rural de l´Université de la République (maragropolis@gmail.com).

Le projet a pour objectif de déterminer les positions, les alliances des principaux agents que disputent les intérêts dans l´arène autour des biotechnologies (et des OGM, en particulier) au sud du Brésil et en Urugué ; d´examiner comment il se configure et quelle est la dynamique de l´ arène biotecnologique dans ces pays quand on influencé par la ‘ question biotecnologique’’ en général et par la problématique/polémique sur les OGM dans l´agriculture en particulier ; observer comment l´arène biotechnologique est conformé par la présence de champs particuliers et comment les arguments des agents spécifiques dans ce champ sont incorporés dans le débat sur les biotechnologies ; et identifier comment la problématique environnementale influence l´arène biotechnologique et les politiques publiques et, plus proprement dit, la discussion sur les biotechnologies.

De point de vue académique, l´exécution de ce projet de recherche devrait venir accompagner de l´ élaboration des articles scientifiques, de la stimulation à l´orientation de la dissertation et thèses dans une thématique jusqu´alors très peu recherché aux yeux des sciences sociales au Brésil et en Urugué, surtout dans le domaine de la sociologie. Se suggère ouvrir nouvelles possibilités pour le thème des biotechnologies dans l´agriculture, en découvrant nouveaux concepts et des images analytiques, en favorisant et en élargissant le débat en dehors de l´académie et en stimulant l´échange des informations techniques aux évènements scientifiques.

Se prétend que cette coopération stimule l´élaboration des recherches dans les programmes supérieurs en développement rural des deux pays (PGDR/UFRGS et études supérieures en Développement Rural de la Faculté de l´Agronomie de l´UdelaR), en contribuant pour la découverte et l´expérimentation de nouvelles pratiques agricoles où la biotechnologie pourra être mieux utilisé par l´agriculture familiale en faveur de développement local.

Accord de Coopération Académique avec l´Université National du Cape Vert (UNICV)

L´Université Fédérale de Rio Grande do Sul (UFRGS) fait partie des IFES brésiliennes que a plus contribué en ce qui concerne l´implementation des structures de l´enseignement et de recherche avec les institutions académiques du Cape Vert. L´Université UFRGS participe depuis le début des négociations de la CAPES, en 2005. Alors, l´accord entre l´université UFRGS et celle de UNICV profite de chaque nouveau annonce qui se connecté  à l´Afrique pour ajouter une nouvelle dimension de réflexion sur la conception d´intégration universitaire et communautaire. En fait, le PGDR est en train de participer à l´UNICV à partir de l´approbation d´un projet dans l´annonce MCT/CNPq nº 012/2008 qu'envisage la création d´un centre de recherche en Développement Local et l´aménagement du territoire de l´université du Cape Vert (CIDLOT).

Cette coopération, dans le cas où cela se rend possible, devrait renforcer les groupes de recherches du  PGDR, du Programme d´étude supérieure en Sociologie de l´UFRGS et de l´UNICV, pour que dans le futur proche, installer un centre interdisciplinaire de recherches sur le Développement qu'implique les chercheurs du Brésil et des pays africains dont la langue officielle est le portugais.

Accord de Coopération Académique avec l´Université Eduardo Mondiane (UEM) Mozambique

Depuis la création de PGDR, le Programme soutient l´accès aux étudiants venant des institutions des pays de Mercosul, autres pays de l´Amérique latine, et plus récemment de l´Afrique, en culminant avec la signature d´accords de coopération. Un exemple actuel de ces échanges est la signature d´un accord de coopération avec l´Université Eduardo Mondlane, du Mozambique, en août 2006. Le MDA, à travers Le NEAD, aussi a appuyé cet échange de PGDR avec l´Université Eduardo Mondlane d´une manière systématique, puisqu´en 2006 avait contribué avec les dépenses quotidiennes et les passages des membres de comité professorale qui étaient au Mozambique pour la réalisation de Workshop International Politiques Publiques et Développement Rural : perceptions et Perfectives au Brésil et au Mozambique.

En plus de cela, en 2008 avait financé le voyage d´une étudiante de doctorat mozambicaine pour aller la collecte des données dans son pays.

Accord de Coopération avec l´Université de Cap Vert (UNI-CV) – Cap Vert

Constitue l´objet de Terme de Coopération à la conjugaison des efforts dans le sens de:

  1. Favoriser le renforcement d´un réseau d´institutions autour de la problématique de développement rural durable au Cap-Ver avec l´appui de l´Université Fédéral de Rio Grande du Sud et celle du Ministère de Développement Agraire ;
  2. Créer des conditions pour l´émergence en UNI-CV à partir d´un centre de développement durable basé sur un suivi scientifique et de proposition de politiques publiques de développement durable de l´agriculture familiale et de la sécurité alimentaire.
  3. La consolidation de la ligne de développement rural dans son premier programme de doctorat de ces pays africains comme base d´une dialogue scientifique entre le Brésil et le Cap-Vert sur l´agriculture familière et la durabilité.
    Le publique concerné par les formations de courte durées et des autres activités programmées est constitué en deux groupes :


1 - Gestionnaires de politiques publiques des ministères et des organismes gouvernementales, les représentants des associations professionnelles et des ONGs agissant dans des domaines de la science, culture et technologie y compris des futures professeurs de l´Enseignement Supérieur au Cap-vert.


2 - Groupe de professeurs, chercheurs et techniciens cap-verdiens avec qui l´équipe brésilienne ira se réunir et articuler l´avancé des activités pour la mis en œuvre de doctorat en Science Sociales et ces respectifs projets de recherches.

RÉSEAU DE FORMATION SUPÉRIEUR ET DE RECHERCHE EN DÉVELOPPEMENT RURAL AU CÔNE SUD – REDSUR

Le réseau de formation supérieure en développement rural au Cône Sud – RedSur, qui en fait est en train d´être coordonné par le professeur Jalcione Almeida, consiste en une initiative de programme de formation supérieure dans les pays de Cône Sud de l´Amérique Latine (Brésil, Urugué, Argentine et Paragué) pour promouvoir plus d´interaction académique dans le domaine de connaissances entre les groupes de recherche. Cette initiative a été conduite par le PGDR à partir de l´organisation de Workshop International Politique Publique et le Développement Rural au Cône Sud, qui a eu lieu en 2007, à Porto Alegre. À été réalisé entre 22 et 24 avril 2009, au Buenos Aires, le II rencontre sur le Développement Rural et Politique au Cône Sud et, au même moment, la troisième réunion de RedSur. La prochaine rencontre sera à Montevideo en juillet 2010.

Programme de coopération Académique entre l'Union européenne et l´Amérique latine (ALFA)

Le PGDR a pu intégrer le Programme de Coopération Académique entre l´Union Européenne et l´Amérique latine (ALFA) en octobre 2004 à partir de la signature en commune avec l´Unb (Institution Coordonnateur), comme l´ Institution membre du Réseau Smart – Strategic Monitoring of South- American Regional Transformations. Dans ses perspectives, certaines activités liées au développement de recherches et coordonnés par les professeurs Paulo Dabdab Waquil e Jalcione Almeida ont été initié en 2005. En 2008, un séminaire avec les intégrants du réseau a eu lieu à Porto Alegre au Campus de Vale – Salle : Pantheon de IFCH/UFRGD. 

Échanges académiques – PGDR – Extérieur

Étudiants du Programme

  1. Oscar José Rover - Doctorat 2003 – Université de Coimbra – Co superviseur, professeur étranger Pedro Hespanha – Programme Alban – Sanduíche.
  2. Norma Kyiota – doctorat 2003 – Période : octobre 2005 à Septembre 2006 – Université of Sussex/Institute Development Studies (ids) – Brighton – UK – Co superviseur, professeur étrangère Andrea Cornwan – Programme Alban. Sanduíche.
  3. Miguel Ângelo Perondi- Doctorat 2003 – période : Janvier 2006 à août 2006 – Université of Sussex/Institute Development Studies (ids) – Brighton – Co superviseur professeur Zander Soares Navarro – Programme Alban. Sanduíche.
  4. Jorge Luiz Amaral de Moraes – doctorat 2004 – Période: Septembre à décembre 2007 Centre d´Etudes sociales – Portugal – Co superviseur José Deniz Reis – CAPES/PDEE. Sanduíche.
  5. Flávia Charão Marques – doctorat 2005 – Période : décembre 2007 à 2008 - Wageningen University/Rural Sociology Group – Hollande - Co-superviseur, professeur Jan Douwe Van Der Ploeg – CAPES/Wageningen. Sanduíche.
  6. Emanoel Marcio Nunes – doctorat 2005 – péríode: octobre 2008 à janvier 2009 – Wageningen University/Rural Sociology Group – Hollande – Co superviseur Aberto Arce – CAPES/Wageningen. Sanduíche
  7. André Sousa Martinello – master 2008 – Programme des futurs leaders dans les Amériques (PFLA) Canada. stage de l´extérieur
  8. Cláudio Machado Maia – doctorat 2008 – Université Technique de Lisbonne – doctorat 2008 – Programme ALFA/RedeTir.
  9. Ana Maria Delgado Alemán – Étudiante en Doctorat de L´Université autonome de Barcelone/ Institut de Science et Technologie Environnementale – Espagne – période dans le PGDR: Juin à août 2006, co- supervisé au Brésil par la professeur Jalcione Pereira de Almeida. Sanduiche à PGDR.
  10. Karine Peschard – Étudiante en doctorat de l´Université : McGill University – Canada – période passé à PGDR: Juin 2006 à août 2007, co-supervisé au Brésil par la professeure Jalcione Pereira de Almeida. Sanduíche à PGDR.
2. Austres formes d'intégration internationale

Réunion spécialisée sur l´agriculture familiale – REAF

La REAF a été crée en 2004 par l´initiative du gouvernement brésilien, comme étant un organe consultatif du Groupe Marché Commun (GMC) (dirigeant du MERCOSUL) qui vise renforcer les politiques de l´agriculture familiale, la réforme agraire et aussi produire un revenu pour les agriculteurs par la facilitation du commerce.

Tous les membres du MERCOSUL (Argentine, Brésil, Paragué et Urugué) y compris les pays associés invitésParmi ses mérites, il a été mis en évidence e promu l´organisation des mouvements sociaux liés à l´agriculture dans les pays où ceux-ci n´étaient pas encore très vigoureux. participent.

Parmi ses mérites, a été mis en évidence e promu l´organisation des mouvements sociales liés à l´agriculture dans les pays où ceux-ci n´étaient pas encore très vigoureux. Parmi ses mérites, il a été mis en évidence e promu l´organisation des mouvements sociaux liés à l´agriculture dans les pays où ceux-ci n´étaient pas encore très vigoureux. Beaucoup plus que le commerce, c´est la reconnaissance par le Mercosul d´une catégorie sociale qui a ses spécificités (historique, ethnique, culturel, institutionnel) qui doivent être considérées durant le moment de l´intégration régionale.
Le professeur Carlos Guilherme Adalberto Mielitz Netto, enseignant au PGDR, est le représentant du Ministère de Développement Agraire (MDA) à la REAF.

Association Internationale Slow Food

En octobre 2006, il a été signé le protocole d´intentions entre l´Université Fédéral de Rio Grande de Sud et l´association Internationale SloW Food, ceci vise une coopération réciproque dans les activités d´enseignement, de recherche et de l´extension et l´utilisation communes de l´expérience et de la spécialisation de chacun d´eux dans leur domaine respectif de prestation, dans la protection de l´agro-biodiversité des cultures et des identités correspondants à leur travail ; dans la protection environnementale ; dans la protection des ressources naturelles et le droit à la population de disposer de cela pour leur bien commun ; dans la protection des ressources naturelles et le droit à la population de disposer de cela pour leur bien commune ; dans l´appui en terme de promotion, formation et l´éducation, à la production agroalimentaire de qualité, en de petite escale et durable économiquement, sociaux-écologiquement, dans l´appui de droit des peuples à l´autodétermination dans le domaine alimentaire, dans la valorisation des droits des communautés sur le germoplasme et dans l´éducation de la société civile et la formation des opérateurs du secteur agroalimentaire dans tous les objectifs ci-dessus mentionnés.

La professeur collaboratrice, Renata Menasche, actuellement enseignante dans l´UFPEL, a représenté le PGDR jusqu´à lors. L´actuel représentant de PGDR dans Slow Food, c´est le coordonnateur, le professeur Sergio Schneider.


3. Coopération Universitaire nationale

L´ Institut Fédéral de l´éducation, Science et Technologie du Nord de Minas Gerais-IFNMG

En juin 2009, l´accord de coopération technique et de la science a été signé par l´Institut Fédéral de l´Éducation de la Science et Technologie du Nord de Minas Gerais ( IFNMG) et l´université UFRGS. Ceci a pour objectif, d´établir une coopération technique scientifique entre les participants, pour la réalisation d´un groupe de doctorat en Développement Rural dans un caractère Interinstutionel – DINTER.
La coopération à laquelle on se réfère pour répondre aux besoins de qualifications techniques des professionnels de niveau supérieur de l´IFMG, vise :

a) La formation technique des professionnels de niveau supérieur qu'exercent à IFNMG ;
b) La faisabilité de la formation des doctorats que permettent la création et le renforcement des lignes de recherches qui auront des réponses aux besoins régionaux et amplifient le compromis institutionnel avec le développement de la région.

C- Subventionner le noyau et le renforcement des groupes d´enseignement et recherche dans leurs domaines appropriés.

Centre Fédéral d´Éducation Technologique de Bento Gonçalves (CEFET/BG) et le Centre Fédéral d´Éducation Technologique de São Vicente du Sud ( CEFET/SVS).

Depuis l´août 2005, le PGDR vient en travaillant avec la direction du CENTRE FÉDÉRAL DE L´ÉDUCATION TECNOLOGIQUE DE BENTO GONÇALVES (CEFET/BG) pour la consolidation d´un partenariat. Il a été signé un protocole de coopération et un terme de partenariat pour l´exécution de la formation de licence technologique de planification et de la gestion pour le Dévéloppement Rural – PLAGEDER, dans la modalité à distance.

Durant  les traités de travail en partenariat avec le CEFET/BG, a été amplifié la technologie de São Vicente du SUD (CEFET/SVS.

Secrétaire de l´environnement – SEMA

En juillet 2006, il a été signé l´accord de UFRGS avec la secrétaire de l´environnement, ayant pour objectif la conjugaison des efforts pour le développement des actions que visent la durabilité de la forêt Atlantique.

Le recteur José Carlos Ferraz Hennemann a signé l´accord avec le secrétaire de l´État de l´environnement (SEMA), Cláudio Dilda, visant la continuité du projet ‘’ Samambaia-preta’’, développement par le programme de la formation supérieure en Développement Rural, dans la région de Maquiné. En plus de réaliser la recherche visant connaître l´écologie de l´espèce, le Projet a pour but la recherche de l´amélioration des conditions de vie des exploités, pas seulement à travers l´égalisation de l´activité et l´identification des manipulations adéquat, mais aussi par le développement d´alternatives pour la diversification de l´économie des familles locales. A l´occasion, le Recteur a mis en évidence la participation de la SEMA, partenaires d´autres accords avec l´université et le travail développé par le programme supérieur de développement de l´ État et, principalement de la région.

Infrastructure 


Studio du noyal d'Éducation à Distance

Inauguré, le 25/03/2010, le Studio du noyau d´Éducation à Distance de la Faculté de Science et d´Économie (FCE/UFRGS) se localise dans le bâtiment du Centre d´Étude et Recherche Économique (IEPE), le Studio de vidéo a pour objectif, la production et de l´édition de vidéos et des cours faits à base des enregistrements de vidéo, édition des images, l'organisation et l´appui pour la web conférence.La réalisation du Studio compte avec l´appui décisif de la secrétaire de l´éducation à Distance ( SEAD), de l´Université Ouverte du Brésil (UAB/CAPES), de la direction de la faculté des Sciences Économiques, de la coordination de PLAGEDER et de Centre d´études et de la Recherche Économique (IEPE).

L´utilisation du Studio vidéo ou les activités de web-conférence doivent être fait à travers le formulaire électronique. Après l´inscription, la sollicitation sera confirmée par la commission de Noyau à travers l´e-mail. Plus d´informations du Studio vidéo sur le site du Réd Multivídeos.

Contact

Programme de Pós-Grade en Développement Rural

Téléfone: +55 51 3308-3281 
Adresse e-mail: pgdr@ufrgs.br
Skype: desenvolvimentorural.ufrgs

Faculdade de Ciências Econômicas
Av. João Pessoa, 31 1º andar
Bairro Centro Histórico
Campus Centro
CEP: 90040-000
Porto Alegre/RS – Brasil