Nouvelle publication: Topologies de l’Imaginal

Vient de paraître Topologies de l’Imaginal (actes du colloque 2019 sous la présidence de Chao Ying Durand avec la participation de Jean-Jacques Wunenburger).

Un extrait de l’introduction de Georges Bertin nous permet de saisir l’intérêt de la démarche mise en œuvre dans ces rencontres :

« Cet ouvrage explore diverses traditions et situations sociales et culturelles pour rendre compte de la fascination pour l’Imaginal et son caractère opératoire que nous constatons aujourd’hui. Il s’est donc agi, pour nos auteurs, d’étudier ces ponts suprêmes situés entre un hic et nunc prosaïque et un illud tempus mythique, en fait, un véritable inter-monde, la fonction du mundus imaginalis et des formes imaginales se définissant par leur situation médiane et médiatrice entre le sensible et l’intelligible. Pluridisciplinaire, il revêt donc un grand intérêt dans les situations de tensions sociales et culturelles que nous vivons, il nous invite à renouer des liens avec les sagesses traditionnelles. Il est, résolument, transculturel. »

En insistant sur la dimension opérative de l’Imaginal, Georges Bertin éclaire un point fondamental. Il ne s’agit pas d’une construction intellectuelle et une cascade de concepts ne permet pas de l’approcher. Il est question d’une mise en œuvre au quotidien et d’un art de l’être. Il poursuit :

« Nous nous sommes intéressés à divers lieux transitionnels, là où des hommes et des groupes sociaux ont pu ou peuvent dépasser leurs limites dans le sentiment de reliance au Monde et à l’Autre, lieux intermédiaires que nul ne pourrait répertorier sur aucune carte géographique ni intégrer à aucune frise chronologique. Ce sont autant d’espaces-temps fabuleux, d’espaces initiatiques ; tour à tour domaines de la peur ou des enchantements, de l’initiation philosophique, de la satire politique ou de l’utopie. »

Pour en savoir plus, cliquez ici.

Spread the word. Share this post!