Essais en hommage à Helder Godinho

Vient de paraître (accès gratuit) le livre « Imaginaire, physique et neurosciences. Essais en hommage à Helder Godinho », né d’un dialogue scientifique de longue date entre le Pr. Joël THOMAS et le regretté Pr. Helder GODINHO, à qui cet ouvrage est dédié en hommage.

Le livre procède d’une série de conférences faites par Joël Thomas, en 2019, dans le cadre du séminaire de Master 2 de l’université de Perpignan-Via Domitia. Il se veut une réflexion sur les perspectives d’une nouvelle interdisciplinarité entre les sciences exactes, et les sciences humaines, deux domaines du savoir que l’on a plus souvent opposés que véritablement croisés. Alors même que le développement des sciences exactes s’accélère de façon vertigineuse, et que la convergence NBIC (Nanotechnologies, Biologie, Informatique, Sciences cognitives) et le développement exponentiel des neurosciences bouleversent le cadre scientifique hérité du XXème siècle, les sciences humaines ne peuvent pas se tenir à l’écart de cette révolution, et doivent prendre en compte ces évolutions. Elles peuvent même y jouer un rôle majeur. Car les poètes et les écrivains ont été les premiers explorateurs des mondes psychiques où les neurosciences portent aujourd’hui leurs investigations. C’est donc bien un dialogue rénové qui doit s’instaurer entre ce que Charles Snow appelait déjà Les deux cultures

La préface de Carlos Carreto, L’imaginaire et la différence, nous rappelle le rôle que Helder Godinho et Joël Thomasjouent, au Portugal et en France, dans la construction de cette nouvelle épistémologie procédant des travaux de Gilbert Durand sur les structures de l’imaginaire. Ensuite, trois essais indépendants (Les neurones-miroirs. Une révolution dans le monde des sciences humaines. – Imaginaire, physique et neurosciences. Le rôle décisif de Niels Bohr. – Neurosciences et imaginaire. Le regard des écrivains, des philosophes, des artistes. La place primordiale des sciences humaines dans les chemins de la découverte.) sont autant de photographies des évolutions actuelles en neurologie (avec les neurones-miroirs), en neurosciences et en physique quantique, et forment le cœur d’une réflexion épistémologique à laquelle est adjoint un essai d’orientation plus historique, qui voudrait fixer les étapes de cette lente et émouvante émergence de la connaissance de nos fonctions cognitives : Histoire des théories et des représentations du cerveau humain et de ses fonctions, de l’Antiquité au XXIème siècle.

Dans sa conclusion, Joël Thomas suggère que cette nouvelle synergie des sciences humaines et des sciences exactes pourrait nous permettre de retrouver du sens à nos vies, en redécouvrant le thaumazein des Grecs, l’émerveillement : devant un tableau de Turner, comme devant un IRM fonctionnel nous montrant le feu d’artifice des extraordinaires circonvolutions du connectome humain, nous sommes saisis, emportés par plus grand que nous. C’était déjà la leçon du syndrome de Stendhal : le sens du sacré en nous. Ce nouveau sacré sera basé sur les valeurs fondatrices dont nous avons besoin : la sacralisation de la nature et de la planète. 

Par son originalité, sa lisibilité et ses qualités pédagogiques, cet essai permet à tous ceux qui ne sont pas des spécialistes de ces domaines, mais qui veulent comprendre les défis de notre monde, d’entrer dans cette constellation fascinante du savoir contemporain. 

Cliquez ici pour lire l’ebook (accès gratuit).

Spread the word. Share this post!